Le métier de viticulteur indépendant répond à certaines normes et exigences. Ce sont des producteurs de vins qui revendiquent certaines valeurs dans le cadre de l’exercice de leur profession. Ils valorisent leur savoir-faire tout en prônant une culture responsable dans le strict respect du terroir. Ils affirment leurs engagements dans la charte des vignerons. Souhaitez-vous en découvrir le contenu ? Focus !

vigneron indépendant - toute la charte

Respecter le terroir

La charte des vignerons indépendants recommande le respect du terroir au moment de la culture des vignes. À chaque sol et à chaque climat correspond un cépage donné. Le viticulteur indépendant doit donc faire la différence entre le merlot, le sauvignon, le grenache noir, la syrah, etc.

Dans le cadre de la culture de sa vigne, le vigneron indépendant doit également veiller au respect de la biodiversité. Il profite au mieux de la générosité de la nature. Pour cela, il n’hésite pas à mettre en valeur son terroir pour en tirer le meilleur profit

Prendre soin de ses vignes

Le vigneron indépendant apporte un soin particulier à ses vignes. Il a l’esprit que la qualité de son vin dépend de la bonne santé de ses raisins. Pour cela, il accorde beaucoup de temps à ces précieuses plantes. Il suit leur évolution et crée toutes les conditions nécessaires à leur épanouissement. En outre, il doit procéder au désherbage périodique. Cela permet aux tiges de mieux s’enraciner pour donner un meilleur rendement.

Pratiquer une culture raisonnée

Le vigneron indépendant doit veiller à ce que son activité ne nuise pas à l’environnement. Pour cela, il doit recourir aux techniques de l’agriculture raisonnée. Il veille cependant à l’excellente qualité des produits finaux. Dans cet esprit, il met tout en œuvre pour permettre à l’exploitation d’atteindre un bon résultat économique.

Le vigneron indépendant mène des campagnes de lutte phytosanitaire en collaboration avec les autorités compétentes. Il réduit au strict minimum l’utilisation des engrais chimiques. Il peut toutefois recourir à certains engrais d’origine naturelle comme le fumier de cheval.

Cueillir les raisins

La charte du vigneron indépendant recommande l’adoption d’une technique de récolte favorisant un meilleur tri des raisins. Pour obtenir des fruits de qualité, vous pouvez faire par exemple des vendanges manuelles. Cela permet de procéder au ramassage des grappes bien mûres, concentrées et en bonne santé. Les vendanges manuelles rendent les travaux en cave moins pénibles. Les périodes de cuvaison peuvent donc s’allonger sans pour autant nuire au goût du produit final.

Vinifier et élever son vin

charte du vigneron indépendant

La charte des vignerons indépendants accorde de l’importance à la vinification du vin. Pour cela, des techniques appropriées doivent être utilisées pour garantir une production de qualité. Pour tirer le meilleur potentiel des raisins, un suivi régulier est nécessaire jusqu’à la phase de mise en bouteille.

En ce qui concerne l’élevage des vins, il peut se faire :

  • en barriques
  • en fût de chêne
  • en cuve en fibre de verre à chapeau flottant
  • en cube en béton
  • en cuve en acier émaillé
  • en cuve en bois tronconique
  • en cuve en acier inoxydable. Etc.

Au terme du processus, le vin est débarrassé de toutes impuretés. Les arômes se développent et le breuvage est mieux structuré. Il peut donc être mis en bouteille.

Partager la passion

Pour le vigneron indépendant, la production de vin est un art. C’est également une passion qu’il n’a pas le droit de garder pour lui seul. La charte lui fait donc obligation de la partager. Il doit monter l’amour qu’il a pour son domaine. Il le défend en permanence tout en perpétuant la tradition. Il peut apporter de l’originalité aux vins produits en les améliorant ou en les modernisant.

C’est une preuve de son savoir-faire. Le vigneron indépendant doit par ailleurs organiser des dégustations sur son domaine. Cela permet aux visiteurs de mieux apprécier la qualité de ses vins. Des visites œnologiques guidées contribuent également au partage cette passion avec un large public. C’est d’ailleurs ce que recommande la charte des vignerons indépendants.